innovation Stop ancre

Re: innovation Stop ancre

Messagepar Odysseus » 03 Avr 2017, 11:00

Bonjour à Tous

Les tests d'ancre sont très difficiles à réaliser et c'est pour cela qu'ils ne sont pas révélateurs de la bonne tenue d'une ancre

La seule chose que l'on peut mesurer c'est la tension jusqu'au décrochage de l'ancre.

Or ce n'est que l'un des paramètres d'une ancre.


La plaisance n'a pas les budgets suffisants comme pour l'aviation ou l'espace; les études qui ont été faites nous ont donnés des pistes, mais l'enjeu économique ne permet pas une réelle modélisation, d'autant que nos ancres en plaisance ne concernent pas les cargos.

Ces 30 dernières années, nous avons appris beaucoup de choses sur l'importance de la forme et la répartition des poids.

Des intuitions et quelques calculs ont conduit à l'élaboration des ancres dites modernes et à l'expérience ont a pu constater leur efficacité.

La difficulté est qu'en raison des multiples cas de figure et donc des multiples paramètres en cause le retour d'expérience des plaisanciers est importante.

Or, l'expérience des plaisanciers est une difficulté supplémentaire: a-t-il une vraie expérience comparative, est-il compétent, quel type de navigation et de bateau etc...

On s'aperçoit que dans le petit monde du nautisme seul une poignée de navigateurs possède, à la fois, les capacités intellectuelles, l'expérience maritime sur différentes zones de navigation et pendant un temps suffisamment long et un panel d'ancres à disposition.

La majorité des retours d'expérience ne sont tout simplement pas crédibles.

Dire j'ai tenu à Porquerolles par 30 Knts de vent n'est pas en, soi même significatif.

Dire, j'ai fait l'articque, la turquie, la grèce par Meltem, été comme hiver, j'ai 40 ans de navigation et j'ai testé 5 modèles d'ancres et j'ai constaté que ...... est statistiquement (car les conditions ne sont jamais identiques) beaucoup plus intéressants.

En revanche, je connais des circumnavigateurs qui ont des ancres fabriquées en fer à béton aussi tarabiscotés que les leur dreadlock qui se vantent d'avoir subit des cyclones. Leur info n'est pas non plus crédible car tous les calculs s'opposent à cette prétendue expérience qui n'est que vantardise pour épater le bourgeois.

L'expérience de 98 % des plaisanciers n'a pas d'intérêt non plus, car ils ne sont exposés qu'à des circonstances ordinaires, or nous attendons d'une ancre qu'elle nous aide dans les circonstances exceptionnelles.

Il faut bien se dire, qu'avec nos types de bateaux et la profondeur de nos bailles à mouillages, nous faisons avec ce que nous avons.

Le but étant de comprendre ce que l'on doit faire au mieux

Une bonne règle passe partout serait de dire:

une ancre moderne, une chaîne de grade élevée, une boule une ligne mixte voir un amortisseur.

La ligne mixte est composée d'une partie textile correspondant à 80 % de la longueur de la chaîne avec un minimum de 20 m ou d'un amortisseur en élastomère sur main de fer.

- de 10 mètres, on mouille la hauteur au davier X force du vent + 1 sans descendre en dessous de 5

- quand plus de 10 mètres de fond et/ou ligne amortisseur on mouille la hauteur au davier X force du vent sans descendre en dessous de 5

Laissez tomber la règle des glénans qui est de 3 fois la hauteur du fond; on sait que c'est insuffisant par vent au delà de 3 beaufort.
Avatar de l’utilisateur
Odysseus
Force 9
Force 9
 
Messages: 828
Inscription: 07 Jan 2014, 03:11
Localisation: Marseille

Re: innovation Stop ancre

Messagepar Odysseus » 03 Avr 2017, 11:14

Des fois que certains me verraient prendre le melon,

Je précise que je n'ai pas les compétences intellectuelles pour modéliser et calculer des ancres.

Je laisse donc le soin à d'autres beaucoup plus compétent qui savent calculer une équation de chaînette dont je contemple la formule comme une pie devant un bouton de culotte.
Avatar de l’utilisateur
Odysseus
Force 9
Force 9
 
Messages: 828
Inscription: 07 Jan 2014, 03:11
Localisation: Marseille

Re: innovation Stop ancre

Messagepar kv33 » 03 Avr 2017, 13:37

Cher Odysseus,
Certains navigateurs tourdumondistes passionnés par le mouillage comme l'était Alain POIRAUD (concepteur de la Spade) ont expérimenté et écrit de remarquables ouvrages pratiques et simples à comprendre..
Merci pour tes interventions :Cool:
Avatar de l’utilisateur
kv33
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 1602
Inscription: 07 Fév 2012, 09:19

Re: innovation Stop ancre

Messagepar Le marin d'eau douce » 03 Avr 2017, 21:52

je comprends tout ce que vous dites car vous êtes pédagogique et j'apprends beaucoup mais au début je voulais juste que le bateau ne glisse pas dans une calanque .. quand on est seul en mer c'est sûr qu'avec 10 fois la hauteur d'eau cela tient mieux .. et on peux même mettre 2 ancres sur la même chaîne., la deuxième tient la première on m'a dit
dehler 39 moteur yanmar 30 cv 560 h à marseille
Avatar de l’utilisateur
Le marin d'eau douce
Force 3
Force 3
 
Messages: 25
Inscription: 28 Mar 2017, 20:59

Re: innovation Stop ancre

Messagepar Odysseus » 03 Avr 2017, 22:20

on peux même mettre 2 ancres sur la même chaîne., la deuxième tient la première on m'a dit

cela s'appelle l'empennelage.

Tout dépend de votre bateau et du poids de votre ancre car l'ensemble est difficile à manipuler. Sur une petite unité passe encore, mais sur une plus grosse c'est galère et limite dangereux

empenneler consiste à positionner les ancres l'une derrière l'autre dans le même axe

l'affourchage consiste à mettre deux ancres en patte d'oie; là aussi même pb que précédemment

Mais surtout on s'est aperçu que dans les deux cas le travail des ancres se contrariait mutuellement et qu'il n'y avait pas de bénéfice majeur dans l'opération; les petits bateaux et les gros cargos pratiquent encore ces deux modes.

En revanche beaucoup pratique le mouillage à la poupe pour éviter la renverse du matin et pour réduire l'évitage.

Je ne suis pas fan car tout d'abord on est seul à ne pas tourner et les autres bateaux peuvent en être gênés et par ailleurs si l'on mouille dans des circonstances particulières où les vagues ne vont pas dans le même sens que le vent, il est préférable de faire un noeud de bosse sur la chaîne et de frapper l'élingue au cul du bateau, juste ce qu'il faut pour épauler un peu les vagues. bien évidemment cette astuce a des limites et ne fonctionnera pas bien sûr si une forte houle vient à 180 ° en arrière du vent. On peut gagner 20 à 25° ce qui est souvent suffisant

En revanche dans le cas d'un courant différent du vent, le bateau s'équilibrera tout seul dans la résultante des deux forces.
Avatar de l’utilisateur
Odysseus
Force 9
Force 9
 
Messages: 828
Inscription: 07 Jan 2014, 03:11
Localisation: Marseille

Re: innovation Stop ancre

Messagepar Odysseus » 03 Avr 2017, 23:16

correction

les gros cargos ne pratiquent que l'affourchage bien évidemment;

non pas seulement pour une meilleure tenue mais souvent car ils doivent virer sur l'ancre dans des endroits étroits avec du courant et surtout pour réduire le rayon d'évitage. (virer sur l'ancre n'est pas virer l'ancre au guindeau)

Effectivement on les voit mal empenneler deux ancres de 20 tonnes dans l'annexe avec la manille de 1 t et l'opinel dé-manilleur qui va avec

Toutefois ils peuvent utiliser une variante de l'empennelage qui est est le mouillage en barbe, c'est à dire un affourchage avec un angle étroit de 20 à 30 ° entre les ancres.

Dans la marine commerciale, l'affourchage est un mouillage de beau temps et le mouillage en barbe un mouillage de gros temps. mais ce dernier est déconseillé quand le navire embarde, quand le navire évite et quand on doit appareiller rapidement ....... en un mot on oublie.

Toutefois certains commandant dans des cas très particuliers vont affourcher pour manoeuvrer sur l'ancre. c'est le mouillage à draguer. On l'apprend à l'école sur simulateur dans un estuaire, le vent fraîchit, les propulseurs sont en panne et les remorqueurs indisponibles. Egalement par fort vent quand les propulseurs sont insuffisants et que le bateau reste en drapeu sur son point d'équilibre; on fait alors tourner le navire sur son ancre.


On pourrait écrire un roman sur l'utilisation de l'ancre pour accoster un quai, pour arrêter le bateau en la faisant passer sous la coque ou comme dans certains ports, avant les hordes de la plaisance, où l'on affourche pour se mettre à quai.


Je vois la tête de la capitainerie !

Il faudrait peut être que j'aille me coucher au lieu de raconter mes contes de fées !

J'ai oublié le plomb de sonde et l'ancre de croupiat; c'est pour demain si vous êtes sages !
Avatar de l’utilisateur
Odysseus
Force 9
Force 9
 
Messages: 828
Inscription: 07 Jan 2014, 03:11
Localisation: Marseille

Re: innovation Stop ancre

Messagepar kv33 » 04 Avr 2017, 07:22

Bonjour Odysseus,
Quand tu seras en verve un soir de nuit sans lune, tu pourras nous expliquer l'origine des orthographes de la biture ?
Bonne journée :Cool:
Avatar de l’utilisateur
kv33
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 1602
Inscription: 07 Fév 2012, 09:19

Re: innovation Stop ancre

Messagepar Odysseus » 04 Avr 2017, 08:05

Bonjour KV33

Fastoche avec l'aide du dictionnaire de marine du vice-amiral Willaumez de 1831

BITTURE, s. f. Portion déterminée d'un câble qui doit filer librement
avec l'ancre sur laquelle il est étalingué, et qu'on élonge sur le pont en di
rection des écubiers, quand on se prépare à mouiller. La bitture est réglée
sur le brassiage, la qualité du fond, l'état de la mer, la force du vent' et l'es
pace. On dit prendre la bitture, une bonne bitture , élonger la bitture , sus
pendre la bitture aux barrots: la bitture est prise, la bitture est parée, la
bitture est engagée., Le tour de bitte doit être pris à l'avance en dedans et sur
l'avant de la bitture préparée, sauf à filer plus de câble dehors si le cas
l'exige, sans décapeler le tour de bitte. Pour ce faire, on lève les bosses de
l'arrière et on choque , c'est-à-dire on file en choquant.


Pour des raisons d'encombrement on prenait la biture ou bitture en zig zag d'où l'analogie avec le bosco qui avait un peu trop allumé la mèche les soirs de bordée et qui marchait avec des chaussures à bascule en suivant le zig et le zag de la biture.

A ce propos, sur Wekipedia on parle de bitte uniquement comme un amarrage portuaire. C'est aussi la pièce d'amarrage sur les navires.


Voili voilà à jeun au petit déj la minute sémentique.

Je vais mettre le dictionnaire de marine sur mon site pour ceux qui aiment
Avatar de l’utilisateur
Odysseus
Force 9
Force 9
 
Messages: 828
Inscription: 07 Jan 2014, 03:11
Localisation: Marseille

Re: innovation Stop ancre

Messagepar Jamigensee » 04 Avr 2017, 10:09

....... mais avec modération...... :mdr:
Il est rappelé que l'abus...... :-)):
En formation mais en progrès....
Merry Fisher 895 - 2 x DF 175 suzuki APX
MMSI 227 480 710
Jamigensee
Force 9
Force 9
 
Messages: 384
Inscription: 15 Oct 2016, 17:02
Localisation: Nice et environs

Re: innovation Stop ancre

Messagepar Le marin d'eau douce » 04 Avr 2017, 15:59

bonjour désolé je n'ai pas compris ce que c'était une biture
??
dehler 39 moteur yanmar 30 cv 560 h à marseille
Avatar de l’utilisateur
Le marin d'eau douce
Force 3
Force 3
 
Messages: 25
Inscription: 28 Mar 2017, 20:59

PrécédenteSuivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

et aussi...


A propos du forum

Le forum du bateau se veut un lieu d'échange et de partage entre passionnés de la mer et du nautisme.
Nous essayons de survoler des sujets aussi variés que la mécanique, la météo,l'expertise, la legislation, les voyages, etc...
La qualité des interventions, dont vous êtes les auteurs, fait de ce forum un espace ou il fait bon naviguer.

La passion partagée

Pour tous les plaisanciers, naviguer est une véritable passion.
C'est la gestion simultanée de plusieurs paramètres qui permet de le faire dans les meilleures conditions de plaisir et de sécurité.
Partager ses connaissances et ses expériences transcende le plaisir.

Rejoignez-nous Contactez-nous





Téléchargez l'appli