La Merry Fisher 895

Le Merry Fisher 855 sous tous ses angles

Re: La Merry Fisher 895

Postby Pointe Rouge » 25 Jul 2019, 07:43

Merci pour vos réponses
Pour l’instant je comble en faisant tourner les moteurs
Je verrai cela en fin de saison,mais je suis déçu par le manque de conseil du vendeur
Merry Fisher 895 avec 2xSUZUKI DF 175 APX
User avatar
Pointe Rouge
Force 3
Force 3
 
Posts: 40
Joined: 12 Apr 2017, 15:36
Location: SIX FOURS LES PLAGES

Re: La Merry Fisher 895

Postby ChrisdeMars » 25 Jul 2019, 07:52

Bonjour

C'est dommage de brûler du carburant pour ça ... Une simple vérification du circuit n'est pas compliqué et rapide.
Une connaissance a fait installé par son concess un panneau solaire lors de la préparation de son bateau neuf, le panneau n'était pas relié à quoi que ce soit; pas de régulateur et pas de branchement sur batterie ( heureusement d'ailleurs..)
Plus rien ne m'étonne.. :oops:
Leader 8 Volvo 5,7 Gxi 320 cv 2015
User avatar
ChrisdeMars
Force 9
Force 9
 
Posts: 241
Joined: 02 Jul 2015, 17:27
Location: Marseille / La Londe

Re: La Merry Fisher 895

Postby Bernard2802 » 25 Jul 2019, 09:42

Pointe Rouge wrote:Bonsoir
J’ai fait installer un panneau solaire souple de 200 w et je suis un peu déçu car il n’arrive Pas à combler la consommation du frigo
Est ce normal ?

Bonjour, j’ai un 150 w souple que j’ai installé avec un régulateur mppt muni d’un écran. Il indique d’abord si le pv est branché, puis la charge le voltage. A ce moment de l’année le pv devrait donner plus de 30 volt au régulateur. C’est la première vérification à faire. .
Cordialement.
:-): Bernard2802;
MF895 2x150 cv Yamaha. MMSI 254 603 000
.
Bernard2802
Force 7
Force 7
 
Posts: 78
Joined: 27 May 2012, 23:14
Location: Monaco

Re: La Merry Fisher 895

Postby Bernard2802 » 25 Jul 2019, 10:06

Schtroumpf_Grognon wrote:Bonjour ti&bi3,

Je te remercie pour tes réponses.
J’ai effectivement pensé à ton système pour le radeau. Le mien est un bombard dont j’ai oublié la référence. Il faudrait que je le mesure.
Pour l’annexe, il faudra que je mesure ça dès que j’aurai le bateau. Je pense éventuellement rajouter 2 barres en travers du toit pour poser l’annexe comme cela existe pour la version Marlin.
Enfin pour le chauffe-eau, sachant que je pense utiliser le convertisseur durant la navigation, il devrait pouvoir chauffer l’eau et recharger la batterie. Pour ce faire, je pense à rajouter une deuxième batterie de servitude dédiée au convertisseur et qui pourrait servir également au réseau de bord avec un coupleur.
Merci encore.

Je sors la survie quand je traverse vers la corse par exemple. tout prêt à côté du portillon avec le sac de survie. Sinon elle est dans la cale.
Pas de chauffe-eau pour moi au mouillage :-):
2 barres en travers du toit, j’ai eu cette idée. Cependant, les appuis sur les barres longitudinales doivent monter assez haut pour éviter de toucher les panneaux ouvrants. Et puis ça occulte les panneaux solaires en partie. Personnellement au mouillage de nuit ou en navigation, je glisse l’annexe sur la tranche à tribord entre la banquette et le bord du bateau. Elle repose sur la plateforme arrière( 3D tender 200). De jour, à l’eau. Dans un port de passage, sur le toit, surélevée par 2 frites de piscine pour avoir la possibilité de garder ouverts, les panneaux de toit. Pas besoin de panneaux solaires puisque prise de quai. A mon port d’attache, je dégonfle.
Bonne réflexion.
:-): Bernard2802;
MF895 2x150 cv Yamaha. MMSI 254 603 000
.
Bernard2802
Force 7
Force 7
 
Posts: 78
Joined: 27 May 2012, 23:14
Location: Monaco

Re: La Merry Fisher 895

Postby ti&bi3 » 25 Jul 2019, 10:59

Bonjour à tous,

Après les digressions sur les panneaux solaires, j'en reviens à la MF895 en relatant une expérience de navigation et de vie à bord, juin dernier.

Départ ce lundi de L'Escala en Catalogne pour 5 jours, une mini-croisière qui doit nous conduire vers la Calanques de Cassis et les Iles du Levant et retour. Départ à 8h du matin pour rejoindre un ami et son Leader 33 non loin du Cap de Creus, puis droit sur le Cap d'Agde pour cette première étape. Nous y arrivons sans encombre vers 11h30 après une splendide navigation de +/- 70 NM sur une mer d'huile. Vitesse entre 22 et 24 Nds, pointes à 25 Nds, entre 3850 et 4000 tr/min et conso autour des 50 l/hrs. Economètre sur 0.8 km/l.

Arrivée au Cap, le plein et amarrage près de l'Office du tourisme pour la nuit que nous passons très confortablement. Je précise que nous sommes deux à bord. La cale est pleine de ravitaillement (surtout de l'eau). Le frigo est un peu juste...

Départ vers 10 hrs le lendemain. Ce fut notre erreur... des conditions dépressionnaires se sont installées de façon inattendue durant la nuit sur le Golfe du Lion dans une période où les prévisions sont peu fiables. Nous sommes mi-juin.

Bref, nous sortons du port du Cap d'Agde et prenons la houle dans le nez... direction Cassis (100 NM) avec une mer certes "peu agitée" au sens météorologique du terme, mais quand même avec des vagues de 50 à 70 cm de face.... Ca commence à taper ! la vitesse chute à 15 nds mais pas la consommation... A ce train-là, l'autonomie de 7 à 8 hrs (400 litres) sera limite pour atteindre Cassis. Comme on ne se voit pas accoster à Marseille pour faire le plein et qu'avant, il y a le Golfe de Fos, notre option est de faire escale aux Saintes Maries de la Mer... si on y arrive car la navigation est particulièrement inconfortable et la mer grossit encore... Ca tape, ca tape, ... mes cartes et mon matériel se baladent dans le cockpit !

C'est décidé, je fais halte dans le port le plus proche. je n'ai pas envie d'aller ni à Carnon, ni à la Grande Motte ni à Port Camargue; il reste Palavas ou Sète. C'est ce dernier et la perspective de visiter la ville qui l'emporte.

On se dit avec regrets qu'on aurait dû partir de bonne heure, voire poursuivre la veille dans l'après-midi en enchaîner les 100 milles derrière les 70 premier, une fois le plein fait au Cap...

Bref, amarrage à Sète, au bout du port de plaisance; Nous avons le ballet des véhicules qui embarquent sur les ferry en ligne de mire; on en reparlera...

Donc, la navigation fut sérieusement écourtée: le bateau, et surtout son équipage, ne supporte que très modérément une mer de face, même moyennement formée.

Visite de Sète. Une nuit passablement difficile: en effet, les ferry font tourner leur moteurs toute la nuit pour leurs besoins en énergie. Pas de prise de quai, apparemment. C'est donc accompagnés d'un bourdonnement constant que nous passons la nuit, réveillés de surcroît par les pêcheurs qui font la course à 3 heures du matin pour arriver les premiers à la criée !

Nous sommes réveillés une nouvelle fois à 5 heures du matin par un coup de vent et... la houle ! oui, la houle dans le port ! Nous sommes bien en conditions dépressionnaires ... Un coup d'oeil sur la mer par dessus la jetée du Môle St Louis et nous comprenons vite que nous ne quitterons pas Sète aujourd'hui. Notre trip n'ira pas plus loin car nous devons être de retour en fin de semaine... On prend donc son mal en patience et nous passons la journée à Sète, à côté d'un voileux venu de Port Camargue et qui nous confirme l'état de la mer. Lui, au moins, avait la houle par l'arrière !

Le lendemain, dépités et tristes de ne pas pouvoir aller plus loin, nous décidons de rentrer à L'Escala, tout en se permettant une escale nocturne à Gruissan, sympathique port de plaisance peu fréquenté en ce mois de juin et qui à pour caractéristique de se trouver au bout d'un chenal de plus de 2 NM. la mer est toujours "peu agitée" au sortir de Sète (50 cm) mais cette fois, nous les prenons de trois quart arrière, ce qui reste confortable.

Accueil des plus sympathiques à Gruissan: installations modernes. Nous y passerons une excellente nuit avant de reprendre la mer pour une halte méridienne à Port de la Selva, premier port de plaisance espagnol après la frontière au Boulou (El Bùlu !)

Surprise : comme nous ne passerons que quelques heures (le repas de midi) et malgré notre besoin de ravitaillement (l'essence est nettement moins chère en Espagne ! ! !) l'accès au port nous est refusé ! ! !

Nos amis nous quittent pour rentrer à Empuriabrava et nous décidons de faire le plein à Roses; en effet nous sommes déjà sur la réserve, il reste moins de 10 % sur les deux réservoirs !

A Roses, la station d'essence est automatique, personne pour nous accueillir... Autant dire qu'il est quasi impossible d'accoster sans aide par vent d'Est de force 3 à 4 ! On n'insiste pas trop; en effet, il reste 12 minutes de navigation pour L'Escala avec une houle de travers, on y va, levant par moment des murs d'eau qui nous contraignent à fermer les toits ouvrants; Faut dire qu'on est à 22-24 nds ! Le bateau permet une navigation assez confortable, malgré les conditions; Les deux Evinrude E-TEC G2 de 150 ch tournent comme des horloges depuis le début du périple et disposent d'une ample réserve de puissance.

Conclusions : la houle de face, la MF895 n'apprécie guère ! A moins que ce ne soit son équipage... Autonomie un peu limite. La version offshore résout ce problème avec des réservoirs plus vastes. Les conditions de vie à bord sont très bonnes pour deux personnes, éventuellement avec un ou deux enfant en bas âge, mais pas plus... Un satisfecit pour la motorisation qui reste sobre (50 l/h à 3850 trs/min et 23 nds) même si elle n'est pas toujours très discrète...
ti&bi3
Force 7
Force 7
 
Posts: 91
Joined: 18 Aug 2017, 10:52

Re: La Merry Fisher 895

Postby Bernard2802 » 27 Jul 2019, 08:58

Bonjour
L'un d'entre vous connetrait il la teinte RAL de la merry fisher 895. J'ai une petite retouche de gelcoat à faire. Merci.
:-): Bernard2802;
MF895 2x150 cv Yamaha. MMSI 254 603 000
.
Bernard2802
Force 7
Force 7
 
Posts: 78
Joined: 27 May 2012, 23:14
Location: Monaco

Re: La Merry Fisher 895

Postby Schtroumpf_Grognon » 29 Jul 2019, 01:35

Bernard2802 wrote:Je sors la survie quand je traverse vers la corse par exemple. tout prêt à côté du portillon avec le sac de survie. Sinon elle est dans la cale.
Pas de chauffe-eau pour moi au mouillage :-):
2 barres en travers du toit, j’ai eu cette idée. Cependant, les appuis sur les barres longitudinales doivent monter assez haut pour éviter de toucher les panneaux ouvrants. Et puis ça occulte les panneaux solaires en partie. Personnellement au mouillage de nuit ou en navigation, je glisse l’annexe sur la tranche à tribord entre la banquette et le bord du bateau. Elle repose sur la plateforme arrière( 3D tender 200). De jour, à l’eau. Dans un port de passage, sur le toit, surélevée par 2 frites de piscine pour avoir la possibilité de garder ouverts, les panneaux de toit. Pas besoin de panneaux solaires puisque prise de quai. A mon port d’attache, je dégonfle.
Bonne réflexion.

Je te remercie.
Je vais essayer de creuser pour le chauffe-eau car je ne veux pas pas passer par la solution panneau solaire dans l’immediat.
Pour l’annexe, je la ramène chez moi lorsque le bateau est à son anneau. Je jais essayer de regarder du côté des barres sur le toit car la solution de l’annexe sur le côté ne me convient pas. Sur mon leader 8, c’est facile, c’est sur la plage de bains et c’est beaucoup plus simple.
Le Schtroumpf-Grognon
actuellement : Leader 8 avec Volvo D4
User avatar
Schtroumpf_Grognon
Force 1
Force 1
 
Posts: 4
Joined: 19 Jul 2019, 23:25

Re: La Merry Fisher 895

Postby Bernard2802 » 05 Aug 2019, 22:09

Certains sujets semblent pollués par une pub de wassilayassine1.
:-): Bernard2802;
MF895 2x150 cv Yamaha. MMSI 254 603 000
.
Bernard2802
Force 7
Force 7
 
Posts: 78
Joined: 27 May 2012, 23:14
Location: Monaco

Re: La Merry Fisher 895

Postby Juju08 » 22 Aug 2019, 18:20

Bonjour à tous,

En lisant les 37 pages précédentes, j’ai remarqué quelques interrogations sur la version Offshore du 895 notamment la consommation et la vitesse max.
Voici peut être quelques réponses.
Nous naviguons dans le pertuis d’antioche avec comme port d’attache La Rochelle.
Avec réservoirs pleins (2x300l) à 21 noeuds par mer calme, la Conso est de 60l/h.
Vitesse max 35 noeuds avec les deux Yamaha 200ch.
Bateau confortable, il fend bien les vagues comparé à notre ancien Four Winns Vista 248.

Bonne navigation à tous.
Jeanneau Merry Fisher 895 offshore 2x Yamaha 200 cv
User avatar
Juju08
Force 1
Force 1
 
Posts: 5
Joined: 10 Oct 2017, 18:09
Location: La Rochelle

Re: La Merry Fisher 895

Postby cricri d'amour » 26 Jun 2020, 22:24

Bonjour à toutes et tous,
je vais faire nouvellement partie des heureux propriétaires d'une Merry Fisher 895 dont je vais prendre livraison le 1er juillet à Hyeres.
Mon bateau sera équipé de deux moteurs de 150CV suzuki
En suivant le fil des discussions (malheureusement les photos ne sont pas disponibles et seuls les liens sont actifs) , j'ai ajouté à l'équipement un panneau solaire de 100W, un régulateur victron (merci pour vos conseils sur le forum) avec une batterie supplémentaire.
Je me permets de vous demander, au sujet du filtre anti-odeur que vous conseillez de monter, de quel modèle il est question ( est-ce bien un modèle diamètre 25mm) et comment l'installer ( il faut passer par ou?)
Par contre les divers discussions m'ont amené à acheter un sur matelas pour le lit ( nous allons passer les vacances sur le bateau et donc autant bien dormir) Merci donc pour les remarques à ce sujet.
Pour l'annexe , j'ai fait un gros investissement dans...deux frites de plage ...pour la mettre sur le roof et pour le moteur, j'ai pensé à un système mais je vous en dirai plus si mon idée est couronnée de succès .
Je tiens à remercier chacun pour ses contributions et les récits de voyages qui font rêver.
Nous resterons cette année sur les iles d'Hyeres pour prendre en main le bateau.
Les beaux jours reviennent avec sûrement de beaux moments sur nos bateaux qui feront oublier cette dernière période de confinement et nous saurons tire assurément le meilleur en restant prudents à tous points de vue.
A vous lire avec plaisir!
User avatar
cricri d'amour
Force 1
Force 1
 
Posts: 2
Joined: 18 Jan 2020, 19:16

PreviousNext

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 0 guests

et aussi...


A propos du forum

Le forum du bateau se veut un lieu d'échange et de partage entre passionnés de la mer et du nautisme.
Nous essayons de survoler des sujets aussi variés que la mécanique, la météo,l'expertise, la legislation, les voyages, etc...
La qualité des interventions, dont vous êtes les auteurs, fait de ce forum un espace ou il fait bon naviguer.

La passion partagée

Pour tous les plaisanciers, naviguer est une véritable passion.
C'est la gestion simultanée de plusieurs paramètres qui permet de le faire dans les meilleures conditions de plaisir et de sécurité.
Partager ses connaissances et ses expériences transcende le plaisir.

Rejoignez-nous Contactez-nous